Plafond de la salle d'audience du Parlement à Trévoux
©Plafond de la salle d'audience du Parlement à Trévoux|Daniel Gillet

Le Parlement de Dombes

La salle d’audience du Parlement de Dombes, un trésor caché dans la ville de Trévoux !

Monaco à côté de Lyon

Incroyable mais vrai : Trévoux a été, pendant 200 ans (de 1560 à 1762), la capitale de la Principauté de Dombes. De cette époque faste, la cité conserve plusieurs témoins originaux. Le plus monumental d’entre eux est, sans conteste, le Palais du Parlement de Dombes. Il représente le symbole de l’indépendance et des privilèges de l’ancienne principauté.

Seulement treize Parlements construits en France, et la ville de Trévoux a le privilège d’en posséder une !

Architecture discrète et décors luxurieux

Construit dans la décennie 1690, vous pourrez observer ce bâtiment rectangulaire qui est bâti à l’architecture caractéristique de la région lyonnaise. A l’époque, il marquait une extension vers l’est de la ville, dans un quartier où le duc du Maine, Prince de la Dombes, a demandé à édifier plusieurs hôtels particuliers destinés aux magistrats qui devaient obligatoirement résider sur Trévoux.

Cette salle ne vous laissera pas indifférent, vous serez surpris par la richesse exceptionnelle et très structurée de ses peintures signées par le peintre Pierre-Paul Sévin. Le décor s’articule autour de la thématique du Prince Souverain, de la Justice et la Paix. Il délivre des messages en lien avec ces thèmes en s’appuyant sur des exemples empruntés à la Bible et aux antiquités grecques et romaines.

Le Parlement de nos jours

Aujourd’hui, le Parlement est le siège du tribunal d’instance. La salle d’audience, toujours en usage, a conservé son aspect initial.

On plaid coupables car vous serez déjà séduits et curieux de découvrir cette pépite ! Alors venez la visiter et « jugez » par vous-même !

Quand la visiter ? Ouverte au public à l’occasion de manifestations comme les Journées Européennes du Patrimoine, vous pourrez également la découvrir lors de visites guidées proposées par l’office de tourisme.

Fermer